Pages 123 Suiv.

Retour des conférences...! Guénaël Revel, un guide inattendu

publié le 15.02.2017

Bonjour à tous,

Après une période de travaux de rénovation et rafraîchissement à la Villa Bissinger  qui nous ont obligé  à fermer les salle de dégustation, exposition et conférence, nous reprenons nos activités dans notre - plus - bel écrin.

C'est Guénaël Revel, journaliste et chroniqueur pour la revue Vins & Vignobles et pour le Huffington Post à Montréal qui inaugurera ce nouveau cycle avec deux conférences les 14 et 15 mars 2017, à 18h30. Nous l'avons invité à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, un guide aux allures inattendues : Champagnes, guide et révélations.

Il nous présentera d'abord ses connaissances sur Le Champagne au Canada : une perception particulière pour un marché complexe - 14 mars à 18h30

Puis il nous confiera ce qu'il sait de deux frères que tout sépare a priori : Champagne et Porto, des jumeaux séparés à la naissance - 15 mars à 18h30.

Les travaux vont néanmoins se poursuivre en particulier dans le hall d'entrée de la Villa Bissinger. Mais avant cela nous vous accueillerons avec plaisir pour ces conférences et à leur issue pour vous offrir, comme de bonne habitude, la dégustation d'un, voire de deux, des plus beaux vins au monde.

Information et renseignements au 03 26 55 78 78 et sur infos@villabissinger.com



Journées d'études Bourgogne/Champagne

publié le 8.12.2016

 

Travail, Représentation Syndicale et Régulations :

comparaison entre régions viticoles

 

Journée d'études sur le Campus Croix Rouge - BU Sorbon - Salle 140

 

9h45 – 12h : Table Ronde  1

 

Vestiges du passé chez les vignerons bourguignon et champenois :

Terroir et confrérie

 

Interventions :

-       Claudine Wolikow (UBFC, Centre Georges Chevrier)

-       Benoît Verdier (URCA, CEREP)

 

14h – 16h30 : Table Ronde  2

 

Régulation viti-vinicole : AOC, Marques ?

Le cas de plusieurs régions viticoles françaises

 

Interventions :

-       Claudine Wolikow (UBFC, Centre Georges Chevrier)

-       Romain Blancaneaux (Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim)

 


Synthèse : Emmanuelle Leclercq (URCA, CEREP)


Champagne, la fièvre créatrice... exposition

publié le 8.11.2016


Nous avons le plaisir d'accueillir le lancement d'un bel ouvrage réalisé par Franck Wolfert, fidèle intervenant de la Villa Bissinger, passionné des vins de Champagne, et l'artiste Philippe Dargent, qui a su saisir des gestes et des paysages pour leur redonner vie dans ses aquarelles. A cette occasion, vous pourrez venir profiter de l'exposition de ses œuvres qui vont prendre place en nos murs du 19 novembre 2016 au 20 janvier 2017. Rendez-vous à la Villa Bissinger pour une plongée dans les eaux de l'aquarelliste.

Entrée Libre du lundi au vendredi de 9h à 17h, Villa Bissinger, 15 rue Jeanson à Aÿ.

Histoire des vignerons récoltants-manipulants

publié le 7.11.2016

Yves Tesson, docteur ès histoire, université Paris-Sorbonne et chercheur associé au projet UNIVIGNE de la Villa Bissinger présentera ce vendredi une conférence : Histoire des vignerons récoltants-manipulants en Champagne des origines à nos jours, dont voici le synopsis :


L’émergence des vignerons récoltants-manipulants en Champagne, c’est à dire de vignerons produisant et commercialisant leur propre champagne constitue un phénomène marginal jusqu’à la crise des années 1930. Au contraire, beaucoup d’entre eux avaient abandonné la vinification au XIXe siècle avec la concurrence des vins de table du Sud pour ne plus se consacrer qu’à la livraison de raisins aux maisons de champagne. Ces dernières se montraient soucieuses quant à elles, pour des raisons qualitatives, de maîtriser le processus de transformation le plus en amont possible.

Plusieurs obstacles semblaient rendre la manipulation par les vignerons difficile : d’une part un obstacle technique, il fallait un matériel coûteux et des savoir-faire pointus pour se lancer dans la vinification et la champagnisation. D’autre part, la constitution de réseaux commerciaux pour une clientèle essentiellement internationale nécessitait du temps, des capitaux et des compétences en marketing éloignées de leur culture paysanne. La reprise économique des Trente Glorieuses, l’automatisation et l’essor considérable de la demande de Champagne, de même qu’un rapport plus équilibré des relations syndicales ont en partie permis de résoudre ces difficultés.

Nous tenterons à travers cette analyse de répondre à plusieurs problématiques, d’une part sur les stratégies mises en œuvre par les vignerons et d’autre part sur la réaction des négociants face à ce nouveau phénomène.

Le 18 novembre à 18 h, Entrée libre à la Maison de la vie associative - 122 bis rue du Barbâtre, Reims

Collection de l'Union des Maisons de Champagne, droits réservés

Pages 123 Suiv.